Au-Dessus

panathlon2019

 

Parcourez les liens proposés ci-dessus

Un grand bravo aux clubs de Bruxelles Est VC, de Sporta Brussels Volley, d'Ixelles Volley et de l'Union Drogenbos VB qui ont représenté avec des succès divers les couleurs du volley-ball bruxellois lors des journées finales du championnat des équipes jeunes de la FVWB disputées ce week-end à Spa.

C'était la première fois que ce championnat de la FVWB s'ouvrait à toutes les équipes bruxelloises qui, dans les cinq catégories prévues (pupilles, minimes, cadets, scolaires et juniors) tant chez les filles que chez les garçons, avaient réussi à se qualifier au travers des épreuves mises sur pied auparavant par le BWBC. Même si aucune d'elles n'a pu se qualifier pour les finales nationales qui auront lieu la semaine prochaine à Torhout, les équipes bruxelloises ont fait bonne figure dans le cadre des tournois spadois qui, comme vous pourrez le constater en cliquant sur le lien qui suit, ont le plus souvent tourné à l'avantage du club liégeois du VC Waremme et du club hennuyer également bien connu Tchalou.

Merci encore aux clubs bruxellois d'avoir ainsi si bien tenu le rôle de pionniers dans la voie à suivre et à creuser pour assurer au mieux le futur du volley-ball en Région bruxelloise.  

La Cocof a tenu ce mercredi 27 février 2019  une réunion dite « Parlons Justif en sport ». Ce fut un rendez-vous très intéressant pour qui n'est pas rompu(e) à la bonne marche à suivre en matière de subsides sportifs dispensés par la Cocof pour apprendre ce qu'il y a lieu de respecter dès lors que l'on introduit un dossier de demande de subsides ou que l'on soumet un récapitulatif des pièces appelées à servir de justificatifs du montant de la subvention octroyée.
Etant donné que vous pourrez trouver d'ici une quinzaine de jours à ce même endroit l'ensemble des visuels ayant servi de supports à l'information ainsi délivrée aux personnes qui avaient effectué le déplacement pour ce qui fut également une belle rencontre entre celles-ci et les agents, très avisés au demeurant, qui s'occupent de cette problématique « Sport « à la Cocof, je ne m'attarderai pas à faire ici un résumé de cet ensemble d'échanges.

A l'occasion de ce rendez-vous, je me suis autorisé à rompre une lance en faveur d'une augmentation de l'enveloppe réservée au sport de compétition.
En effet, il faut savoir que, dans l'ensemble des dispositifs aujourd'hui prévus par la Cocof en faveur de la promotion de toutes les actions dites sportives, ceux destinés aux associations à caractère socio-culturel ou à des associations s'occupant de milieux spécifiques sont beaucoup plus largement dotés que ceux alloués aux clubs sportifs proprement dits.
Comme, à la question que j'ai posée sur les enveloppes consacrées à ces différents types de soutiens proposés par la Cocof , j'ai entendu de la bouche des personnes habilitées à parler ce mercredi en son nom dire que le sport de compétition (qui ne doit pas être confondu avec le sport professionnel) ne recevait qu'une part qu'il est permis de qualifier de congrue des (maigres) moyens dont dispose l'institution pour servir au mieux la promotion du sport dans sa globalité au niveau de la Région de Bruxelles-Capitale et qu'il y aurait sans doute effectivement lieu de corriger le tir à l'avenir, j'ai eu le sentiment que le déplacement que j'avais effectué ce mercredi jusqu'à la rue des Palais n'avait pas été inutile.

Bien au contraire même tant l'esprit d'écoute avait été bien partagé.

Jean-Pierre Brouhon Président de Volley Bruxelles

Qu’est-ce qu’un casebook ?
Il s’agit d’un ensemble de cas approuvés par la commission des Règles de Jeu. Ces décisions qui sont ainsi répertoriées étendent et précisent l’esprit et le sens du règlement officiel.
Elles constituent de la sorte les interprétations officielles à suivre durant toutes les compétitions. La présente édition est basée sur l’édition 2017-2020 des Règles de Jeu qui ont été approuvées au Congrès FIVB à Buenos Aires en octobre 2016.

Je vous laisse en cliquant ICI avec ce recueil qui peut très bien servir de quizz lors de réunions ou de fêtes. Cela vous permettra de mettre l’arbitrage à l’honneur.

Bon amusement et bon apprentissage dans le même temps.

La Fédération de Volley Wallonie-Bruxelles recherche, pour la gestion de la branche Sport de Haut Niveau, un Directeur Technique Sport de Haut Niveau à temps plein afin de créer une réserve de recrutement valable 1 an. Si vous êtes intéressé(e) par cet appel à candidature, vous trouverez en cliquant ICI toutes les conditions posées et proposées pour cette fonction.

FVWB ... " La réforme ne fait pas l’unanimité "
( <Vers l'Avenir> - Lundi 17/12 - Michel BOREUX - L'Avenir )

Le projet de refonte des compétitions nationales, mené au sein du CA de la Fédération Belge, a fait débat, lors de l’AG francophone.

Le sujet est sur la table des négociations du Conseil d’Administration de Volley Belgium (coupole nationale) depuis plusieurs mois: revoir toute la structure des championnats nationaux, tant chez les dames que chez les messieurs, en vue de la saison 2020-2021. Les Flamands étaient demandeurs depuis un bout de temps. Les Francophones ont accepté d’en parler et sont venus avec leurs propres demandes. Pour aboutir à un système de compétitions prévoyant quatre divisions gérées par Volley Belgium, pour une seule, désormais, par les ailes linguistiques, avant les provinciales. En résumé, il y aurait 1 Ligue A à 10 équipes, 1 Ligue B à 12, un 3e niveau composé de 2 séries de 12 et un 4e étage fait de 4 séries de 12. Toutes seraient mixtes (francophones et néerlandophones) et, donc, formées selon une nouvelle division géographique. Des phases transitoires seraient également prévues, pour amener le nombre voulu d’équipes à tous ces étages, surtout chez les dames où il n’y a actuellement pas de N1. Ce qui implique davantage encore de montants, à tous les niveaux.

Récit de l'assemblée générale extraordianire de la FVWB

La Fédération de Volley Wallonie-Bruxelles tenait assemblée générale extraordinaire ce samedi à Beez. A l'ordre du jour, figuraient plusieurs points.
Après l'allocution du Président, il y eut d'abord la présentation et la mise au vote de nouveaux articles ou d'aménagements d'articles concernant le Règlement d'Ordre Intérieur de la Fédération et, plus spécifiquement, de ceux ayant trait à l'administration des rencontres (validité des licences, marqueurs, paiement des arbitres, cartes de coach, la tenue vestimentaire des joueuses/joueurs) ou à des questions comme les transferts, la formation continuée, la cotisation des licences loisirs, le championnat francophone ds jeunes, etc... 
Tous ces points firent l'objet d'échanges de vues et de votes qui, c'est intéressant à noter, ne s'avérèrent pas figés au niveau de chacune des délégations des 7 entités de la FVWB ( Liège, Hainaut, Namur, Luxembourg, Volley Bruxelles, Brabant Wallon et RVV).

La nouvelle vient d'être communiquée via le canal facebook de Top Volley Belgium qui n'est pas le site de Volley Belgium, pas plus d'ailleurs que celui des deux piliers de celle-ci, à savoir Volley Vlaanderen ou la FVWB.
Peu importe au demeurant dans ce cas. Le fait majeur est ici que le coach des Red Dragons, Andrea Anastasi, a démissionné. Pour des raisons personnelles est-il dit.   anastasi

Ce départ, qui suit celui de Vital Heynen au début de l'an dernier, est particulièrement préoccupant.

En effet, le coach italien n'avait pas encore eu le temps de prendre la juste température et la pleine dimension de ce qu'est le volley-ball belge masculin qu'il quitte la fonction de coach- entraîneur de notre sélection nationale qu'il n'aura donc dirigée que l'espace d'un large été et de deux compétitions, la Golden European League et les Championnats du Monde, au cours desquelles nos Red Dragons avaient connu des fortunes diverses sous la forme d'un bide pour la première et d'un remarquable succès pour la seconde.

Ce renoncement, qu'il y a lieu de respecter étant donné qu'il est donné pour des raisons personnelles, tombe au plus mal puisque, comme on le sait, notre équipe nationale est appelée à prendre part l'an prochain aux Championnats d'Europe et, surtout, à la première tranche de ceux-ci qui auront lieu pour partie à Bruxelles et pour autre partie à Anvers.

Les techniciens de Top Volley Belgium avaient eu assez bien le nez creux quand, après le départ de Vital Heynen, ils avaient pris contact et noué contrat avec Andrea Anastasi. Il est à espérer qu'ils connaîtront la même réussite cette fois encore.

bxl test

Qui est en ligne ?

Nous avons 135 invités et aucun membre en ligne

Aller au haut
JSN Boot template designed by JoomlaShine.com